Patrimoine remarquable : le château

Jouer de curiosité...

chateau1.jpg

Cet édifice situé au milieu du village date au moins du XVIIe siècle. Il est composé d’un grand corps central à lucarnes ornées, avec deux ailes plus basses en retour.

Il fut la propriété de la famille Archambault de 1641 à 1765, avant d’être vendu à Hyacinthe Esmangard, écuyer, demeurant à Paris paroisse Saint-Nicolas.

A ne pas manquer : la magnifique grille, soudée au plomb, marquée de la lettre E qui correspondrait au nom Esmangard - grille classée à l’inventaire supplémentaire des
Monuments Historiques.


Saint-John de Crèvecoeur (consul Américain apprecié de George Washington, qui établit un service de malle entre la France et l’Amérique), qui acheta le château en 1796 pour 55 000 livres, y vécu des jours heureux.

A noter :

Le château de Lesches est aujourd’hui
encore une propriété privée, fermée au public.

Sa belle cour d’honneur et sa façade principale sont visibles depuis la rue principale. Via le chemin des Pervenches, le promeneur peut apercevoir le parc arboré.

trait_horizontal.jpg
chateau3.jpg
chateau4.jpg
chateau5.jpg
chateau6.jpg

Une partie du parc du château est constitué par le bois de la Chênée.

Dans ce parc se cachent des éléments incroyables : 
- un tulipier de Virginie qui fut planté sous le règne de Marie-Antoinette,
- une glacière figurant à l'inventaire des monuments historiques.

La famille Archambault en a été propriétaire depuis au moins 1641 et ce jusqu’en 1765, date de la vente à Hyacinthe Esmangard, écuyer, demeurant ordinairement à Paris paroisse Saint-Nicolas.
 
La venderesse est Marie Louise Constance Marquelet Delanoue épouse de François Antoine de Pinteville de Cernon à qui est échue cette maison bourgeoise suite à la succession de sa mère Marie-Louise Archambault épouse de Louis Marie Robert Marquelet Delanoue.
 
En 1796, Michel Guillaume Jean de Crèvecoeur dit Saint-John de Crèvecoeur et son gendre Louis Guillaume Otto comte de Mosloy achètent le château (55 000 livres). Il fut habité jusqu’en 1836 par la belle-fille de Saint-John de Crèvecoeur, Gabrielle Narcisse Mesnage de Cagny qui l’avait racheté en 1807.

Il passe ensuite dans la famille Delachapelle jusqu’à la mort de la baronne de Valfresne, dernière représentante de cette famille.
 
Sources :
 • Mémoire sur Lesches, Francine Fallet 1982
• Association « La Grangée de l’Histoire », 77700 Chessy
• Saint John de Crèvecoeur, sa vie et ses ouvrages par Robert de Crèvecoeur 1883
• Recherches de Chantal Davourie

crevecoeur_360x450.jpg
12022620_425778120960961_5691796562090442243_o.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.