Patrimoine insolite

Se laisser surprendre...

eglise.jpg

Passez la porte... et laissez-vous surprendre par l’église Notre Dame de l’Assomption, ou «petite Sixtine».

Vous avez maintenant deviné d’où lui vient son surnom ! La «Sixtine de Lesches» vous révèle son secret : 253 scènes bibliques racontant l’ancien et le nouveau testament ainsi que la vie de Marie, mère de Jésus, décorent la voûte et les murs.

Ces fresques peintes et entretenues par Nicole Michigan, artiste peintre Leschoise, rendent l’édifice absolument atypique et exceptionnel.

trait_horizontal.jpg
eglise5.jpg
eglise2.jpg
eglise3.jpg
eglise4.jpg

La paroisse de Lesches est avant tout un lieu de culte et dépend du diocèse de Meaux.

L'église est sous le vocable de Notre Dame de l'Assomption (fête le 15 août). Même si sa date de construction demeure inconnue, elle apparaît déjà dans le plus ancien des registres paroissiaux de la commune datant de 1572. Le curé officiait à la fois sur Jablines et Lesches ou il demeurait. En effet, la paroisse fut un temps réunie à Jablines mais elle en fut détachée et de nouveau érigée en cure en 1664.

Plusieurs personnes furent inhumées dans l'église et on peut encore voir la trace de 3 pierres tombales dont celle d'un seigneur de Montigny.

En 1900 des travaux d'embellissement (vitraux, peintures, boiseries) furent exécutés grâce à un don de Madame Françoise Marie Sophie baronne Bray de Valfresne née Carré, propriétaire du château situé dans le village. Une plaque en marbre blanc à l'entrée de l'édifice rappelle ce don.

L'église renferme quelques trésors patrimoniaux :

  • Une très belle statue de la Vierge à l’Enfant datant de 1370 (date gravée sur le socle), en pierre polychrome, mesurant 1,30 mètre. Cette statue, classée à l’inventaire supplémentaire du mobilier des Monuments Historiques depuis 1994, fut réclamée par le Musée du Louvre pour une exposition.
  • Un chancel en bois également classé à l’inventaire supplémentaire du mobilier des Monuments Historiques
  • Le maître autel et son retable en bois peint et doré, datant XVIIIe siècle.
  • Une huile sur toile datant des XVIIIe et XIXe siècles.


On a retrouvé la trace de deux bénédictions de cloche :

  • une en janvier 1715, où la cloche est nommée Marie,
  • l'autre en 1849, où la cloche est nommée Sophie Julie par Monsieur Denniée et Madame Carré Delachapelle.


C'est à partir de 1983 que Nicole Michigan (ci-dessus en photo avec le père Bruno BELTRAMELLI), peintre demeurant dans la commune, entreprend de peindre l'ensemble de la voute et des murs de l'église. Elle réalise une fresque de 253 scènes racontant l'histoire du peuple hébreu en prenant les gens du village pour modèles.


Sources:
- Mémoires sur Lesches, Francine Fallet 1982
- Mémoire de la Généralité de Paris par A.M.de Boislile (1881)
- Histoire illustrée de Seine-et-Marne par Pignard-Peguet (1911)
- Essais historiques de Seine-et-Marne par Louis Michelin (1829-1841)
- Association "La Grangée de l'Histoire", 77700 Chessy

A noter 

L’église est ouverte sur demande auprès de
l’association «la Sixtine de Lesches».

Des visites guidées peuvent être animées sur
demande par l’artiste Nicole Michigan.

Des travaux de rénovation sont prévus dès 2020, pouvant perturber l’accès à l’église.

trait_horizontal.jpg

Animations
L'église accueille régulièrement des animations : chorale, concert, illumination aux bougies...

1391601066.jpg
294.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.