03/08/2020

actu_marais2.jpg

Les Prés humides du Refuge et le Ru du Rapinet constituent avec les étangs de Trilbardou au Nord et le marais de Lesches plus en aval (deux sites classés Espaces Naturels Sensibles) un patrimoine naturel exceptionnel qu’il est aujourd’hui primordial de préserver.

Les zones humides en bords de Marne comme ailleurs ont en effet tendance à se raréfier, or la survie de nombreuses espèces (oiseaux migrateurs, Amphibiens, poissons…) dépend de la présence de ces milieux leur apportant nourriture et quiétude, notamment pour la reproduction. La reconnaissance de la valeur écologique de la zone ne date d’ailleurs pas d’hier ; depuis plusieurs siècles pour son rôle dans la régulation des crues de la Marne, mais aussi depuis très longtemps pour la richesse de la biodiversité avec un classement en Zone naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique dès 1985 !

Une multitude d’espèces d’oiseaux fréquentent ces prés humides, citons pour illustration l’avocette élégante, des chevaliers de toutes plumes (aboyeurs, sylvains, gambettes, arlequins, combattants…), des canards souchets (moins de dix couples nicheurs en Ile-de-France en 2013), c. siffleurs, c. pilets, des sarcelles d’été et d’Hiver (un des deux seuls sites de nidification franciliens en 2013 pour cette espèce), des tadornes, le faucon hobereau, le milan noir, des aigrettes, des cigognes blanches susceptibles aussi de nicher prochainement, et fait encore plus rare le passage avéré d’un ibis falcinelle en ce début d’année!…

A cette grande richesse de l’avifaune s’ajoute la présence d’une flore caractéristique mais aussi d’amphibiens tels que les crapauds pélodytes, et les zones en eau constituent par ailleurs un habitat de frai privilégié pour les brochets.

Plusieurs espèces d’oiseaux d’intérêt communautaire sont répertoriées dans le secteur, dépendantes de milieux aujourd’hui rares ; ainsi, les quelques zones de prairies rases sont particulièrement accueillantes pour l‘œdicnème criard et les dernières haies d’épineux représentent un terrain de chasse idéal pour la pie grièche écorcheur, quant aux vieux arbres jalonnant le marais, les pics noirs en raffolent ! La présence de ces espèces protégées à l’échelle européenne a conduit en 2006 à l’intégration de 96 hectares de la commune au site Natura 2000 des Boucles de la Marne (zone de protection spéciale s’étendant sur 2641 ha le long de la partie francilienne de la rivière), réaffirmant ainsi la grande valeur écologique du site.

Mais au fait Natura 2000, c’est quoi au juste ?

natura2000.jpg


Le réseau Natura 2000 est un ensemble de sites naturels terrestres et marins répartis dans toute l’Europe, identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces sauvages animales ou végétales ainsi que des milieux s’y trouvant, dans l’objectif d’en assurer la conservation. Basées avant tout sur la sensibilisation, la concertation et le volontariat, les actions mises en œuvre dans le cadre de contrats Natura 2000 visent à concilier au mieux la préservation de la nature et le maintien des activités socio-économiques dont vivent les populations locales.

Un dialogue est d’ores et déjà engagé entre le chargé de mission Natura 2000 de l’Agence des espaces Verts d’Ile-de-France, les agriculteurs du secteur, les naturalistes spécialistes locaux et la Communauté d’Agglomération de Marne-et-Gondoire, avec des projets d’actions très concrets dans le cadre des futures pratiques agricoles (à travers notamment la mise en place de mesures agro-environnementales).

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.